Pierre Cloots

Coach personnel, professionnel et relationnel

Ce qu’il fait …



Par sa présence bienveillante, son absence de jugement et sa neutralité, le coach aide la personne en demande, à se révéler à elle-même, à prendre la liberté d’être elle-même et à se comporter de manière adaptée, sans culpabiliser.

Le coach intervient dans le moment présent, avec une préparation du futur, et non dans le passé. Il privilégie le « comment la situation peut-elle être améliorée ? » au « pourquoi les choses sont-elles ainsi ? ». Il ne s’attarde pas sur les causes du mal-être mais sur « comment en sortir ? ». Il ne résout pas les traumatismes du passé …

Le coach amène donc, sur une durée limitée, dans une relation de confiance, le coaché vers une évolution concrète, avec un objectif précis. Une fois le résultat atteint, l’accompagnement se termine.

Dans la recherche de l’épanouissement de l’individu, du développement de ses capacités et de sa réalisation, le coach permet à celui-ci de faire remonter, par le dialogue, l’écoute active, le questionnement et la reformulation, les ressources propices au changement qu’il a en lui, mais auxquelles il n’avait pas toujours accès, puisqu’enfouies dans son inconscient.

Le coach permet ainsi à la personne d’acquérir d’autres ressources (apprentissages, connaissances, …) et vise à libérer le potentiel de celle-ci, à repousser ses limites et à la rendre autonome rapidement pour faciliter le changement et la satisfaction des besoins.

Le coach est un facilitateur d’adaptabilité, un révélateur de capacités et de talents, un guide pourvoyeur de sécurité et d’autonomie, qui accompagne le coaché afin qu’il trouve le chemin de ses ressources et de son énergie propres et nécessaires pour atteindre, par lui-même, un équilibre, ses objectifs de vie et/ou professionnels. Il revient au coaché de s’impliquer personnellement et de découvrir ses freins ou ses incohérences dans ses propres réponses.

C’est l’échange de mots, d’images, de symboles, de croyances, d’émotions, d’interrogations, de concepts, … qui finit par faire sens pour le coaché. La parole devient le canal par lequel circulent la transformation, et donc le changement.

Contrairement à des thérapies qui peuvent durer des années et qui ont aussi leur raison d’être, le coaching se limite souvent à une dizaine de séances, le nombre dépendant de l’objectif et du rythme du client.


Ce qu’il ne fait pas … *



Le coach ne prend pas en charge les troubles psychiques ni ceux du comportement, qui seront plutôt du registre du médecin et du psychiatre. Il ne s’occupe pas de problématiques telles que des traumatismes, phobies, addictions ou blessures liées à l’enfance d’une personne, comme pourraient le faire un psychologue, un psychanalyste et un psychothérapeute. Faut-il préciser que le coach n’est ni un ami, ni un conseiller, ni un juge, ni un gourou, ni une diseuse de bonne aventure ?


* Extrait du livre "Devenir Coach : du rêve à la réalité. Plus qu'une formation, un parcours de vie" de Sonia Piret (septembre 2019).

A méditer :



« Traitez les gens comme s’ils étaient ce qu’ils devraient être et vous les aiderez ainsi à devenir ce qu’ils sont. » Goethe

Métaphore de la calèche :



https://www.cegis.be/fr/news/ficelle-ndeg33-la-metaphore-de-la-caleche-ou-guider-sa-vie